Marief - Artiste Peintre - Off - Fonds Labégorre à Seignosse

Exposition Marief

Du 8 au 25 avril 2016 – Galerie du Fonds Labégorre à Seignosse

Dans le cadre des OFF du Fonds Labégorre, nous accueillons l’association Brigade Contemporaine basée sur St Pée Sur Nivelle avec une artiste, Marief, peintre.

Sofi Maisonneuve, de la Brigade Contemporaine, présente Marief et son exposition à la galerie du Fonds Labégorre .
Cliquez pour lire cette présentation...

 

« Marief est une artiste qui n’est pas passée inaperçue, lors de ma première visite au Puls’art (Le Mans) en 2013. Tout près d’elle, des artistes non moins intéressants, cette année-là ; pour en citer quelques-uns : Pascal Laloy, Pierre Crouzet …

Mais ce qui m’a rapprochée de cette artiste, c’est que j’avoue avoir ressenti une volonté de peindre un jour comme elle. Des belles lignes pures, un graphisme franc, des corps suggérés, des couleurs bien choisies, des rehauts de Oil bar cru qui cassent le classicisme de la technique, des portraits ou des modèles …

Nous l’avions invitée un jour à venir exposer au Pays basque. La date enfin prévue, l’expo devait se faire en novembre 2015 à Larraldea, lieu extraordinaire et privé. Mais l’accord tacite que nous avions avec le propriétaire a été rompu quelques mois avant cette date. Nous cherchions donc un écrin pour présenter cette artiste proche du mouvement néo-expressionniste qui a eu la chance de peindre avec Ben-Ami Koller.

L’évidence était éclairée par notre volonté de présenter sa production dans un lieu approprié ; c’est comme ça que j’ai évoqué l’idée de faire l’expo en OFF au Fonds Labégorre.

Notre suggestion auprès du Fonds a pris une jolie tournure… Marief adorant les peintures de Serge Labégorre, il était évident que cette nouvelle proposition fut tout de suite approuvée ; de plus, La Brigade Contemporaine est très heureuse de pouvoir faire vivre son association dans un tel lieu, véritable ovation à la peinture qui la touche profondément.

De plus sur notre trajet de rencontres inédites, nous nous sommes arrêtés dans l’atelier d’une autre artiste que nous adorons, Lydie Arickx !

Je vous le dis : Marief n’est pas près d’oublier son séjour en Aquitaine, et il lui tarde de nous montrer ses dernières oeuvres peintes pour cette occasion. »

Sofi Maisonneuve

 

Jean-Henry Maisonneuve prend sa plume pour nous en dire plus encore sur le travail de Marief, peintre.
Cliquez pour lire le texte...

 

« La peinture ici est vibration pure, mouvement, émotion.

Marief sait parfaitement insuffler de la chaleur à des œuvres, d’où le tragique ne semble jamais complètement absent. C’est la condition humaine dans toutes ses manifestations, scènes de souvenirs, de vie quotidienne, ou figures sacrales, qui se fait jour dans un chatoiement coloré, des jeux de contrastes subtils.

L’artiste restitue l’évanescent ou le vaporeux avec une maestria remarquable ; les tissus semblent se plisser sous nos yeux, jouant de leurs transparences pour accentuer les effets de clair obscur et faire deviner le corps qui existe à peine dessous. Des contours relevés aux oil bars, pour donner une réalité à un pied, une main, une hanche ; quelques rehauts rouges, jaunes ou blancs, pour faire vivre les ombres, et le sujet prend vie, véritable apparition dans une peinture ardente et mouvementée. Un sujet qui demeure seul, saisi dans son isolement. Contenu dans sa solitude face à lui-même, face à nous-mêmes.

Parfois nés d’un choc émotionnel suite à une rencontre fugace ou des regards échangés, dans le bus, la rue, le théâtre du monde, des portraits d’êtres troublés se trouvent transfigurés dans leur tragédie, traduite par l’acuité du trait, le ressenti de l’artiste guidant le geste, et le geste évacuant, tout en la fixant, la douloureuse empathie passée.

Les personnages, saisis dans leur rayonnement, leurs émanations plus que dans leur vérité physique, paraissent des silhouettes qui se glisseraient aisément dans de grandes œuvres classiques. Il y a quelque chose de sage, de posé et d’intemporel dans le travail de Marief, ce je ne sais quoi nourri à la source de l’art éternel, celle qui abreuve les inspirations les plus profondes. Son parcours de peintre l’a conduite à explorer naturellement les rives de l’expressionnisme contemporain. »

Née en 1938, elle vit et travaille en Sarthe. La qualité de son travail lui a valu d’être sélectionnée plusieurs fois au Puls’art, et d’exposer à de nombreuses reprises, notamment dans le Var.

Jean-Henri Maisonneuve